top of page

2019

"PUCERAL ET TRALTEPUC"

"Pucéral et Traltepuc" est une installation évolutive, représentée pour la 1ère fois au Centre Montgallet, Paris 12ème. Son histoire est racontée plus bas... Entrez dans le merveilleux monde de  ces inconnus !

Une nouvelle nature est née, c'est un mélange de la nature et des déchets !

Pucéral et Traltepuc (détails : 1personnage inconnu, l'arbre à secrets)

Lire l'histoire
un peu plus bas !

Pucéral

Puceral
Pucéral
Pucéral
Pucéral
Pucéral
Pucéral
Pucéral
Pucéral
Traltepuc photo Raphaele.jpeg

Traltepuc

Vidéos : Sarah Elgouy

Toutes les vidéos

Toutes les vidéos

Voir

"PUCERAL ET TRALTEPUC"

L'HISTOIRE

 

La nature s'est renversée.

La nature s'est fait manger. S'est mélangée, mais elle n'a pas disparu !

Les déchets s'y sont mêlés.

Au début de ce mélange, rien ne se passait visiblement.

Il y avait la nature    et    les déchets -

Mais le temps passant, les déchets se sont enfouis, s'entremêlant aux racines, aux bourgeons, aux graines, mangés par les animaux !

que se passe t-il ????

l'animal disparaît. Le déchet reste.

 

Et puis il y a eu le déchet invisible, celui que l'être humain mange, ingère, digère et rejette.

L'être humain souffre, il est malade... mais il vit plus longtemps, alors... pas de problème, l'être humain continue de faire son déchet, et laissé son déchet dans la nature   et   dans son corps !

Et le déchet lui, reste !

Certes un peu transformé, mais il est toujours là !

 

Et puis, et puis, une nuit, l'inimaginable arrive.... Sur un morceau de terre, un grand morceau, enfin très très grand, pardon, pas un morceau non ! mais plusieurs... plein de morceaux de terre, cet incroyable, invraisemblable phénomène APPARAIT, contre toute attente !

L'Etre Déchet naît !

Immortel -d'ailleurs la mort n'existe pas chez l'Etre Déchet, ni la vie ! Seulement la naissance... et la prolifération !

Mais qui sont-ils me direz-vous, qui sont-ils donc ???

Ils sont .... ah oui, les premiers d'abord !  Pucéral ! et... Traltepuc !

ah Pucéral et Traltepuc (Non nous ne les avons pas nommés. Ils sont).

Ils sont le mélange

Le mélange de l'Art (l'art naturel, l'innommable beauté de la nature et l'art créée par l'homme, les infinies merveilles humaines) et de la Récup (la récup faite de déchets, eux-mêmes créés par l'humain, l'humain qui progresse, qui invente l'utile et l'inutile, peu importe, peu lui importe d'ailleurs... car quand l'humain progresse il est bien connu qu'il devient content ! et quand il devient content, il fait quelques fois le fou ! il a quelques excès, bon tu le connais, tu vois bien ! )

 

Il est temps de dévoiler le nom de ce lieu inconcevable, mais conçu !

Cet espace, ce mélange, comment dire? ... c'est introuvable, c'est là mais pourtant ça à l'air d'être, enfin oui c'est bien ça, un mélange absolument absurde et pourtant non ! parce qu'il est là et que nous l'avons rendu possible, tu vois, tu comprends ... rien n'est fait pour, puisque c'est plutôt fait pour le contraire alors que si on n'avait rien ... comment ... euh... inventé ... de la sorte , je veux dire... IL n'existerait pas, enfin peut-être, à vrai dire je ne sais pas, et toi ? tu sais ?

Bon par contre je sais comment il est nommé.

C'est l'ERUTAN !

Oui cet ... espace... vague ... cet espace dans l'espace ... sur la Terre et au delà de l'atmosphère peut-être, cet espace c'est l'ERUTAN.

L'ERUTAN  est donc la concrétude de ce dit mélange !

Ah tu vois ! c'est mieux pour comprendre ! ahah !

Bon et tous les "petits êtres" qui grouillent partout, qui poussent, qui montent, qui grimpent qui descendent, qui se logent et se lovent n'importe où, qui s'agrippent, qui envahissent, qui investissent l'espace, qui existent sur l'ERUTAN, dans l'ERUTAN ?

 

Alors voilà, le premier mélange, PUCERAL, s'est fait dans l'eau, enfin sur l'eau, bon juste à la limite, s'est arrivé comme cela :

le déchet était posé sur l'eau, en plein océan Atlantique, et là , arrivant du ciel, l'oiseau vit le déchet et le prit pour une nourriture appétissante et originale, il se dit ... tiens je vais gouter, ... ah... il gouta et tomba aussitôt, perdit la force de ses ailes et se fut un tourbillon de bagarre de résistance entre le déchet et lui, s'était joli, comme une danse, oh l'un et l'autre faisaient les petits fous, le jeu était excitant, qui l'emporterait ? mais un autre animal, énorme celui-ci, tel un cachalot, vit la scène, et voulu y gouter ! Il avala l'oiseau, le déchet et l'eau, la bagarre continuait, le temps passa et puis une nuit les hommes pêcheurs sont apparus, le gros animal marin fut emmené, découpé, mangé et digéré par les humains !

Mais pendant ce temps tout ce petit monde avait fait un travail incroyable de transformation, car le phénomène s'était déjà produit moult fois ! et la nature elle-même l'avait enregistré dans son ADN, sans d'ailleurs qu'elle ne se rendit compte que son ADN lui-même s'était transformé au fil de tous ces mélanges, à son insu bien entendu (tant mieux, c'est d'ailleurs pour ça qu'il n'y a pas de catastrophe, ... naturelle j'entends)

Bon voilà en bref pourquoi Pucéral porte sur lui la magnifique lourdeur de l'eau, la subtile légèreté de l'air du polystyrène, la figure innocente des mangeurs gourmands, le casque des bouchons d'assaisonnement et enfin la racine s'entremêlant au tout, et qui continua de faire vivre ses descendants ... Ah oui ses descendant, bon ils ont fait à leur guise, ça se voit, on les nomme les UTARNE, les NETUAR, les RAUTEN, et j'en passe (impossible de tout vous dire maintenant !)

 

L'autre premier mélange, fut TRALTEPUC. On suppose que Traltepuc lui,  vient de l'espace, au moins des airs, du ciel, car l'histoire dit (ce qu'elle veut bien dire d'ailleurs, car ne l'oublions pas tout ceci est raconté par l'histoire, et l'histoire dit bien ce qu'elle veut, entité autonome et libre de toute expression, réflexion, illumination, retors ou convergente, elle nous emmène là où elle veut bien nous emmener !!! c'est dit !)

Donc, l'oiseau arriva sur la branche, jusque là, rien ... mais UN VENT ENORME fit tomber l'oiseau, chance il put se retenir à la branche, les forces contraires du vent et de la branche déclenchèrent la révélation d'une sorte de  "tissu musculaire de résistance". AH mais qu'est-il donc ce Tissu musculaire de résistance ? et bien voilà, en fait il est "le Sac", mais si le sac plastique, le TMR (tissu musculaire de résistance) n'est autre que l'accumulation ENORME - GIGANTISSIMONESQUE - GRANDIOSE et complètement enivrante, car oui sa provenance était juste en dessous de l'arbre, le pétrole (si beau, si lourd, si fort, si transformable, tel un barbapapa !)

Le pétrole avait trouvé le conduit qui le menait tout droit au bout des branches et fabriquait en un instant le sac adapté l'oiseau qui en avait besoin.

Incroyable, mais qu'a fait l'homme dans tout ça ???

Et bien rien justement, il a laissé faire, puisque le pétrole c'est naturel, alors l'homme lui en fait, n'a rien fait.